Université de Montréal

Bourses du 6-Décembre

L'Université remet chaque année la Bourse du 6-Décembre. Lancée en 2005 à l'initiative du Comité permanent sur le statut de la femme, cette bourse commémore la tragédie de l'École polytechnique, en soutenant la recherche sur les meilleurs moyens d'enrayer la violence faite aux femmes. D'une valeur de 5 000 $, elle est accordée selon la qualité du dossier scolaire, la qualité scientifique du projet et selon sa pertinence au regard des enjeux liés à la violence faite aux femmes.

Exceptionnellement, cette année, la bourse remise est celle qui célèbre les 25 ans du Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF), au Carrefour des arts et des sciences, à 16h30, le 6 décembre.

Objectifs

Accroître les possibilités de formation des étudiantes et étudiants inscrits dans un programme de maîtrise ou de doctorat à l'Université de Montréal, et développer ou soutenir des activités de recherche portant sur la violence faite aux femmes.

Lauréates et lauréats

2016 Madeleine Huot, étudiante en travail social, et Catherine Cousineau, étudiante en psychologie

2015 Isabelle Côté, étudiante au doctorat à l'École de service social

2014 Stéphanie Langevin et Massil Benbouriche, étudiants en criminologie

2013 Geneviève Cloutier, étudiante à l'École de relations industrielles

2012 Anne-Marie Dessureault, étudiante à la maîtrise à l'École de psychoéducation

2011 Louise-Anne Deshaies, étudiante à la maîtrise au Département de psychologie

2010 Maude Gauthier, étudiante au doctorat au Département de communication

2009 Sophie Magnan, étudiante au doctorat au Département de psychologie

2008 Louis-Paul Willis, étudiant au doctorat au Département d'histoire de l'art et études cinématographiques

2007 Annie Blais, étudiante à la maîtrise à l'École de service social

2006 Patricia Bourque, étudiante à la maîtrise à l'École de criminologie

2005 Maude Pagé-Arpin, étudiante à la maîtrise à la Faculté de droit

Critères d'admissibilité

Être inscrite ou inscrit à un programme de maîtrise ou de doctorat à l'Université de Montréal, et contribuer à l'avancement des connaissances dans le domaine de la violence faite aux femmes.