Rechercher dans :

Grand projets

Constats et enjeux

Une université en plein essor

Au cours de la dernière décennie, la taille de l’effectif étudiant et le volume des activités de recherche ont considérablement augmenté.

Cette croissance exerce une pression considérable sur notre environnement physique et tout indique que la situation ira en s’intensifiant au cours des prochaines années.

L'UdeM accueille en 2012 plus de 45 000 étudiants, soit environ 12 500 de plus qu'en 2000.

Au cours de la même période, le corps enseignant s’est enrichi de plus de 150 professeurs et de 200 chargés de cours.

Depuis 2000, les revenus de recherche ont plus que doublé et le volume des activités scientifiques s’est accru en proportion.

Un réel déficit d’espace

L’Université estime à près de 70 000 m2 ses besoins en espaces. Pour sa part, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) reconnaît à l’UdeM un déficit minimal de 40 000 m2, un chiffre qui ne tient que partiellement compte des espaces réservés à la recherche et aux étudiants des cycles supérieurs.

Quel que soit le chiffre retenu, un fait demeure : il manque à l’UdeM une superficie correspondant à au moins 15 % de son campus actuel. Dit autrement, un étudiant sur six n’a pas de place pour s’asseoir à l’UdeM. Pour corriger la situation, il faudrait construire un bâtiment de la taille du pavillon Roger-Gaudry, le premier à avoir été construit sur la montagne.

Un parc immobilier vétuste

Bâtis pour la plupart dans les années 40 et 60, les pavillons qui composent le campus principal présentent des marques visibles de vétusté. De plus, certains d’entre eux ne satisfont pas aux exigences de l’enseignement et de la recherche du 21e siècle.  Le simple raccordement à Internet représente parfois tout un défi.


Urgence | Offres d'emploi | Mon courriel | WebCT | iTunes U | App mobile | Pour nous joindre   rss