Passer au contenu

Université de Montréal

Menu RechercherLiens rapidesConnexionEnglish

6 décembre

La communauté de l’Université de Montréal se souvient.
Le 6 décembre, à la tombée du jour, un halo blanc illumine sobrement la tour du Pavillon Roger-Gaudry.

Elles

Chaque année, la communauté de l'Université de Montréal se souvient des
14 jeunes femmes qui ont perdu la vie tragiquement le 6 décembre 1989.

Geneviève Bergeron, 21 ans

Hélène Colgan, 23 ans

Nathalie Croteau, 23 ans

Barbara Daigneault, 22 ans

Anne-Marie Edward, 21 ans

Maud Haviernick, 29 ans

Barbara Klucznik-Widajewicz, 31 ans

Maryse Laganière, 25 ans

Maryse Leclair, 23 ans

Anne-Marie Lemay, 22 ans

Sonia Pelletier, 28 ans

Michèle Richard, 21 ans

Annie St-Arneault, 23 ans

Annie Turcotte, 20 ans

Se recueillir

 

 

Une activité de recueillement se tiendra dans la Cour d'honneur du pavillon Roger-Gaudry de l'Université de Montréal.

Tous les membres de la communauté universitaire sont les bienvenus.

Plus de détails

Autres lieux de recueillement

PLAQUE COMMÉMORATIVE

Un monument commémoratif est apposé sur le mur sud-ouest du pavillon principal de Polytechnique Montréal. Le monument est formé d'une plaque de granit vert foncé de Mégantic dans laquelle est enchâssée une plaque ronde, du même matériau, portant le logo de l'École Polytechnique et le nom des 14 victimes. Le matin du 6 décembre, une gerbe de roses blanches est déposée devant la plaque commémorative. La communauté est invitée à venir s'y recueillir.

PARC À LA MÉMOIRE DES VICTIMES

Situé à l'angle de la rue Decelles et du chemin Queen-Mary, la Place-du-6-décembre constitue le lieu tout désigné pour observer une minute de silence et rendre hommage aux victimes de la tragédie de 1989.

La " Nef pour quatorze reines " est un hommage aux 14 femmes. On trouve des clés d'interprétation pour mieux saisir les sens de l'œuvre sur le site officiel du Mont-Royal. On peut également voir des images du parc et de l'installation de l'artiste Rose-Marie Goulet sur le site Art public de la Ville de Montréal.

INSTALLATION LUMINEUSE SUR LE MONT ROYAL

Depuis 2014, un rassemblement se tient au belvédère Kondiaronk, devant le chalet du Mont-Royal. 14 faisceaux lumineux projettent tour à tour leur rayon vers le ciel.

Cette année, 14 universités canadiennes, de Halifax à Vancouver, participeront elles aussi à l’évènement en direct, en allumant un faisceau lumineux.

Le moment de recueillement a lieu le 6 décembre dès 17 h.

Pour plus de détails sur le concept et les symboles qui ont mené à cette création lumineuse de Moment Factory, consultez leur site.

Sur le campus

À l'Université de Montréal

 

Semaine de la prévention de la violence

Du 25 au 29 novembre, le Bureau d'intervention en matière de harcèlement tient des kiosques d'information sur le campus sur la prévention de la cyberviolence dans les relations amoureuses.

Plus de détails

 

Devoir de mémoire

Des professeures et étudiantes en études féministes, en collaboration avec le RéQEF, ont tenu un concours de création littéraire et produit des balados. Ces œuvres seront dévoilées le 5 décembre, au pavillon 3200 Jean-Brillant, devant la grande cafétéria Chez Valère. 

Plus d’informations 

À Polytechnique

 

Semaine de la rose blanche

Cette campagne annuelle recueille des fonds permettant à Folie Technique d’offrir des camps et des animations scientifiques à des jeunes filles de 7 à 17 ans issues de milieux moins aisés et de communautés ethniques.

Folie Technique

Semaine de la rose blanche

 

Ordre de la rose blanche

Une distinction assortie d’une bourse de 30 000$ remise à une étudiante canadienne en génie qui désire poursuivre ses études aux cycles supérieurs.

Plus de détails

Bourse du 6 décembre

Depuis 2005, cette bourse est remise à une étudiante ou à un étudiant des cycles supérieurs qui contribue, par ses recherches, à enrayer la violence faite aux femmes. Voici la liste des lauréates et lauréats.

Récipiendaires de la bourse 2019

Laurence Bourcheix Laporte, Maîtrise – Travail social

Le processus d’empowerment de femmes ayant vécu de la violence de genre : Perspectives de participantes aux activités du Centre de Services en Justice Réparatrice

Ève-Laurence Hébert, Doctorat – Science politique

Activisme féministe sur la scène musicale montréalaise : en lutte contre les violences sexuelles et les inégalités

2018 Ksenia Burobina et Catherine Cousineau
2016 Madeleine Huot et Catherine Cousineau
2015 Isabelle Côté
2014 Stéphanie Langevin et Massil Benbouriche
2013 Geneviève Cloutier
2012 Anne-Marie Dessureault
2011 Louise-Anne Deshaies
2010 Maude Gauthier
2009 Sophie Magnan
2008 Louis-Paul Willis
2007 Annie Blais
2006 Patricia Bourque
2005 Maude Pagé-Arpin

Nos centres de recherche