Passer au contenu

Université de Montréal

Admission

The Université de Montréal has 600 study programs, so you’re sure to find the one you’re looking for. Take a look!

Artificial intelligence: here and now

Université de Montréal plays a leading role in the development of Montréal's artificial intelligence hub.

Learn More

The University of Montreal and of the artificial intelligence that will alert us to the risks of climate change

Karthik Mukkavilli

Follow us

🌘 Le matin du 10 juin, attrapez votre filtre solaire ou votre dispositif de projection, et sortez voir l’éclipse! 🧐 . 💬 «C’est la première fois qu’une telle éclipse − une éclipse annulaire − sera observée dans le ciel québécois depuis 1930!» - Nathalie Ouellette, astrophysicienne à l’Université de Montréal et coordonnatrice de l'Institut de recherche sur les exoplanètes de l'UdeM (iREx). . Une éclipse solaire se produit quand la Lune se place directement entre la Terre et le Soleil, le cachant en partie ou en totalité. Dans le sud du Canada, l’éclipse sera partielle, c’est-à-dire que le Soleil ne sera pas complètement dissimulé. À Montréal, l’éclipse sera déjà commencée au lever du jour, vers 5 h 07, et elle sera à son maximum à 5 h 39. À ce moment-là, 79 % de la surface du Soleil sera masquée par la Lune. Une heure plus tard, à 6 h 39, l’éclipse sera terminée. . «Les éclipses solaires, même partielles, sont des phénomènes astronomiques rares, car elles ne sont visibles que dans une région limitée du globe. C’est vraiment un spectacle qui vaut la peine d’être admiré!» indique Frédérique Baron, astrophysicienne à l’Université de Montréal. . 𝐋𝐞 𝐃é𝐟𝐢 É𝐜𝐥𝐢𝐩𝐬𝐞: 𝐮𝐧𝐞 𝐚𝐮𝐭𝐫𝐞 𝐟𝐚ç𝐨𝐧 𝐝’𝐨𝐛𝐬𝐞𝐫𝐯𝐞𝐫 𝐜𝐞 𝐩𝐡é𝐧𝐨𝐦è𝐧𝐞 𝐚𝐬𝐭𝐫𝐨𝐧𝐨𝐦𝐢𝐪𝐮𝐞 Même sans filtre solaire, il est possible de suivre l’éclipse de manière sécuritaire en regardant une projection du Soleil, qu’on peut créer très facilement, comme il est expliqué sur la page Web du Défi Éclipse, lancé par l’organisme À la découverte de l’Univers. 👉 decouvertedelunivers.ca . «On pourrait penser qu’il est compliqué de créer un tel système de projection, mais ce n’est pas le cas! dit Marie-Eve Naud, astrophysicienne à l’iREx et chargée de projet pour À la découverte de l'Univers. On peut en fabriquer un en moins d’une minute avec deux feuilles et un objet pointu comme un crayon bien taillé, ou même sans matériel du tout, en utilisant nos mains!»
☀️ Été 2021 : où étudier sur les campus?☀️ Avec le passage en zone orange de Montréal et Laval à compter du lundi 7 juin, des salles pour les travaux d’équipe et l’étude en groupe seront de nouveau à la disposition de la communauté étudiante, et ce, pour toute la durée du trimestre d’été. . Destinées aux étudiantes et étudiants de l’UdeM de tous les cycles, ces salles ont une capacité maximale de six (6) personnes. Elles sont 𝐚𝐜𝐜𝐞𝐬𝐬𝐢𝐛𝐥𝐞𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝐫é𝐬𝐞𝐫𝐯𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐬𝐞𝐮𝐥𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭. 👉 voir le lien dans le profil @umontreal . Aux campus de Montréal et de Laval, 22 salles seront disponibles par blocs de quatre heures : de 8 h à 12 h et de 13 h à 17 h. Au campus de Saint-Hyacinthe, 2 salles pour les travaux d’équipe seront accessibles. La Faculté de médecine vétérinaire communiquera sous peu avec ses étudiants et étudiantes à ce sujet. . 𝐃𝐢𝐯𝐞𝐫𝐬𝐞𝐬 𝐨𝐩𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥 𝐢𝐧𝐝𝐢𝐯𝐢𝐝𝐮𝐞𝐥 Pour ceux et celles qui préfèrent le travail individuel, trois (3) salles d’étude à libre accès sont mises à la disposition des étudiants et des étudiantes durant l’été. Aucune réservation n'est nécessaire pour les utiliser, mais le nombre de personnes admises est limité pour des raisons sanitaires. 🏫 Pavillon 3200, rue Jean-Brillant : salle B-3325 🏫 Campus MIL : salle A-2543 🏫 Campus de Laval : salle 3110 🏫 Les Bibliothèques UdeM possèdent également 200 stations de travail dotées d’ordinateurs ainsi que des locaux de travail individuel. Ces places doivent être réservées sur le site des bibliothèques 👉 calendrier.bib.umontreal.ca/r . 𝐃𝐞𝐦𝐞𝐮𝐫𝐨𝐧𝐬 𝐯𝐢𝐠𝐢𝐥𝐚𝐧𝐭𝐬 Bien que la situation sanitaire s’améliore et que la campagne de vaccination au Québec aille bon train, nous devons demeurer prudents et continuer de respecter l’ensemble des mesures sanitaires : 🔹 Le port du masque de procédure est obligatoire partout, en tout temps. 🔹 Consultez le guide de retour sur le campus : infocovid.umontreal.ca 🔹 Faites l'autoévaluation de votre état de santé avant de vous rendre sur l’un de nos campus. Ne venez pas à l’Université si l'outil d'autoévaluation indique que vous pourriez représenter un risque pour la santé des autres.
[PORTRAIT] Une étudiante découvre ses racines inuites | Étudiante au certificat en gestion philanthropique de la @fepudem, Daphné-Anne Olepika Takpanie Kiguktak est revenue sur les lieux de son enfance, dans le Grand Nord canadien, après avoir grandi dans le quartier Rosemont, à Montréal. «Ma mère m’a donné en adoption à ma naissance à une Québécoise qui travaillait dans le village», explique la jeune femme, qui vient de lancer l’organisme à but non lucratif Femmes autochtones en action. (Crédit photo : @radiocanada / @matisseharvey ) . C’est un voyage initiatique qui l’a menée dans un minuscule hameau du Nunavut, Grise Fiord, au terme d’un voyage de plus de 3500 km le 18 octobre 2020. Elle est née à des milliers de kilomètres de là, à Iqaluit, mais elle a tenu à entrer en contact avec sa famille élargie. Cette quête identitaire a été immortalisée par la documentariste Matisse Harvey, qui l’a accompagnée là-haut et en a rapporté un documentaire d’une grande beauté qu’on peut voir sur le site de Radio-Canada: Le voyage au bout de soi. Un balado a également été réalisé à cette occasion. . Daphné-Anne Olepika Takpanie Kiguktak ne cache pas qu’elle a eu un parcours jalonné de difficultés de tous ordres. Elle a notamment quitté l’école secondaire avant d’obtenir son diplôme, puis elle est revenue aux études. Durant son séjour dans le Grand Nord, elle a fréquenté le Collège de l’Arctique du Nunavut à Piqqusilirivvik, où elle a appris l’inuktitut. «Disons que je suis parvenue à prononcer quelques mots, ce qui est mieux qu’à mon arrivée. Je n’y comprenais absolument rien», relate-t-elle. . C’est après avoir créé son organisme d’aide aux femmes autochtones qu’elle a réalisé qu’il lui manquait des outils de gestion, par exemple pour solliciter des fonds afin de financer ses activités. Elle a consulté Internet et découvert un programme sur mesure pour des gens comme elle: le certificat en gestion philanthropique de la Faculté de l’éducation permanente (FEP) de l’UdeM. Elle aura bientôt réussi son programme d’études.
📣 🏫 𝐕𝐞𝐫𝐬 𝐮𝐧 𝐫𝐞𝐭𝐨𝐮𝐫 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐥𝐞𝐭 𝐞𝐭 𝐬é𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐧𝐨𝐬 𝐜𝐚𝐦𝐩𝐮𝐬 à 𝐥’𝐚𝐮𝐭𝐨𝐦𝐧𝐞 | Lien vers le message du recteur dans le profil @umontreal (infocovid19.umontreal.ca) . Avec la campagne de vaccination qui va bon train et les statistiques pandémiques qui déclinent, tout indique que les étudiants et étudiantes des universités québécoises seront de retour en chair et en os sur les campus à la rentrée de l’automne. . Le ministère de l’Enseignement supérieur en a fait l’annonce hier et a demandé aux directions des universités de se préparer à un rétablissement aussi complet que possible des activités d’enseignement en présentiel dès le mois d’août. . 𝐃’𝐢𝐜𝐢 𝐥𝐚 𝐫𝐞𝐧𝐭𝐫é𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟏 Nos facultés et nos services sont d’ores et déjà au travail pour organiser ce qui s’annonce comme la rentrée la plus désirée de mémoire d’universitaire. L’UdeM mettra tout en œuvre pour maximiser le présentiel au trimestre d’automne. . À nos étudiants et étudiantes, je demande de faire preuve d’un peu de patience : les modalités de votre retour en classe à l’automne vous seront communiquées dans les prochaines semaines. Nous avions amorcé la préparation du trimestre selon un scénario initial de distanciation qui comportait encore une part d’enseignement à distance. Par l’annonce d’aujourd’hui, le plan change et nous vous confirmons que votre présence sur nos campus sera la norme, à moins d’avis contraire du gouvernement dans l’éventualité d’une aggravation de la situation sanitaire. . Des changements seront donc apportés aux modalités des cours telles qu’elles figurent dans le Centre étudiant : en vertu du nouveau scénario, la plupart des cours qui étaient prévus en mode hybride ou à distance basculeront vers le mode présentiel. Je tiens cependant à rassurer notre communauté : les horaires de cours, eux, demeureront pour la plupart les mêmes. L’horaire initialement établi, sur la base duquel nos étudiants et étudiantes ont fait leur choix de cours, sera largement conservé de façon que la préparation du prochain trimestre se fasse le plus harmonieusement possible.