Passer au contenu

Université de Montréal

Une cible qui s’arrime sur le monde

« Nous avons pris en compte de multiples facteurs dans l’établissement de ces cibles, y compris les accords et rapports internationaux sur le climat. Or, les données environnementales et les cibles sont en mouvance constante, et nous nous devons de rester informés et flexibles devant nos objectifs, et ainsi faire preuve de leadership. »

Matthew Nowakowski, vice-recteur adjoint aux Finances

Dans les dernières années, les accords et rapports internationaux sur le climat ont mis de l’avant l’urgence et l’importance de prendre en compte les changements climatiques dans les activités d’investissement. C’est pourquoi le Comité exécutif et le Comité de retraite ont entériné une cible significative, pertinente, et transparente pour le Fonds de dotation et le Régime de retraite (RRUM) de l’Université de Montréal.

Deux fonds, un même objectif : réduire l’intensité carbone moyenne pondérée du portefeuille d’actions cotées de 35 % d’ici 2030, avec une cible d’étape de 20 % en 2025.*

Pour en savoir plus à propos des cibles, lisez cet article.

* La cible du RRUM se situe par rapport au niveau observé le 31 décembre 2019, et celle du Fonds de dotation, par rapport au niveau observé le 31 décembre 2020. 

Deux fonds, une approche

L’investissement responsable à l'UdeM se concentre sur l’intégration des facteurs ESG et l’engagement actionnarial.

Fonds de dotation de l’Université de Montréal

Se constitue grâce aux dons philanthropiques 

Sert à soutenir des projets de recherche, des programmes de bourses pour les étudiants et des projets institutionnels 

Sa valeur est d’environ 390 M$ 

Il est composé majoritairement d’actions et d’obligations canadiennes et internationales 

En 2020, 94 % des actifs du Fonds de dotation étaient gérés par des signataires des Principes d’investissement responsable de l’Organisation des Nations unies.

Lire le plus récent rapport

Régime de retraite de l’Université de Montréal

Régime à prestations déterminées pour les membres du personnel 

Sa valeur est d’environ 5 G$ 

En 2020, 91 % des actifs de la caisse étaient gérés par des signataires des Principes d’investissement responsable de l’Organisation des Nations unies.

 Les principes

L’Université de Montréal adopte les six Principes de l’investissement responsable de l’Organisation des Nations unies (PRI). Elle s’engage à :

 

Intégrer les questions ESG aux processus décisionnels et d’analyse des investissements. 

Être un investisseur actif et intégrer les questions ESG dans les politiques et procédures en matière d’actionnariat. 

Demander aux entités dans lesquelles nous investissons de faire preuve de transparence, autant que faire se peut, concernant les questions ESG. 

Encourager l’adoption et la mise en œuvre des Principes dans le secteur des placements. 

Coopérer pour améliorer l’efficacité de notre mise en œuvre des Principes. 

Rendre compte de nos activités et de nos progrès dans la mise en œuvre des Principes. 

Le choix de l’influence

 

L’Université de Montréal s’est engagée, avec ses partenaires, en multipliant les actes communs et publics de responsabilité citoyenne.

Depuis 2009 : le RRUM est signataire des Principes pour l’investissement responsable (PRI), énoncés par l’Organisation des Nations unies. Il est l’un des premiers signataires au Canada. 

Depuis 2017 : le Fonds de dotation de l’Université de Montréal est également signataire des Principes pour l’investissement responsable. 

Depuis 2020 : la Charte des universités canadiennes pour des placements responsables à l’heure des changements climatiques est adoptée par 15 grandes universités canadiennes, dont l’Université de Montréal.

Depuis 2021 : L’Université de Montréal se joint à l'initiative UNIE, un programme d’engagement actionnarial sur les enjeux climatiques. Ce programme crée des ponts entre les universités et les entreprises pour asseoir l’influence de ces premières et encourager le changement.

Octobre 2021 : A la veille de la COP26,  l’Alliance U7+ s’engage à lutter contre les changements climatiques  et promet de soutenir la réalisation des objectifs qui seront fixés par la COP26. L’Alliance U7+ réunit plus de 45 établissements universitaires des pays du G7 dont fait partie l’Université de Montréal.   

 

Une transition, mille solutions

Une université carboneutre en 2040

Les équipes de l’investissement responsable travaillent en parallèle aux efforts globaux de l’Université de Montréal, qui vise la carboneutralité de son campus et de ses activités en 2040.

Par nos activités d’enseignement et de recherche, nous sommes sur la ligne de front de la lutte contre les changements climatiques. Or, le campus est un lieu vivant, avec une empreinte écologique qu’il faut mesurer et réduire. À L’Université de Montréal, l’Unité de développement durable se charge d’accélérer notre transition écologique en concrétisant le plan Vers des campus durables, notre feuille de route vers un avenir plus vert.

Pour en savoir plus

Stratégie de développement durable 2021-2023

Unité du développement durable