Passer au contenu

Université de Montréal

Menu RechercherLiens rapidesConnexionEnglish

L'Université de Montréal et du monde

L'Université de Montréal et de la préservation des espèces menacées

Émilie L. Couture

La vie d’Émilie L. Couture est tout, sauf routinière. Son parcours est jalonné d’aventures qui l’ont menée du Grand Nord canadien à l’estuaire du Saint-Laurent en passant par le Zoo de Granby, où elle pratique la médecine zoologique.

La vocation de la jeune vétérinaire originaire des Cantons-de-l’Est ne date pas d’hier. « J’ai toujours aimé les animaux. Mais c’est en étudiant la médecine vétérinaire à l’UdeM que j’ai réalisé l’étendue des possibilités qui s’offraient à moi. Ma passion pouvait vraiment devenir un métier. » La jeune femme s’intéresse à la faune sauvage, « une faune à la merci de son environnement », et en particulier aux bélugas et aux baleines noires du Saint-Laurent, dont elle essaie de déterminer les causes de mortalité.

Chaque été, depuis deux ans, Émilie L. Couture participe à une étude dans le détroit de la rivière Mackenzie, à l’entrée de la mer de Beaufort. L’équipe de chercheurs qui l'accueille a entrepris de poser des émetteurs satellites sur les bélugas afin de mieux connaître leur environnement et leurs déplacements dans l’écosystème arctique. De son côté, la vétérinaire se concentre sur l’évaluation de la santé des mammifères et s’assure que la pose des émetteurs satellites se fait de façon sécuritaire. « J’aime le travail multidisciplinaire, cet échange d’informations pour mieux comprendre une réalité. C’est un vrai travail de détective. »

 

Environnementaliste dans l’âme, Émilie L. Couture évolue dans un milieu « où je fais travailler autant ma tête que mes mains. » Au grand bonheur de la faune, qui a trouvé en elle une amie et une protectrice.

Vous aussi pouvez contribuer à améliorer notre monde. Découvrez nos programmes d’études ici