Passer au contenu

Université de Montréal

Clinique des animaux des jeunes de la rue

Une fois par mois, les étudiants de la Faculté de médecine vétérinaire soignent les animaux des jeunes de la rue. Des chiens et des chats surtout, mais aussi quelques rats, furets et couleuvres reçoivent ainsi des soins gratuitement.  

Origine

Cette belle histoire a débuté lorsque le regretté père Emmett Johns, fondateur de l’organisme Dans la rue, s’est tourné vers la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal en 2000 pour lui exposer un grave problème : les animaux de « ses » jeunes sans-abris étaient souvent malades et leurs propriétaires trop pauvres pour les faire soigner. Les vice-doyens alors en poste André Dallaire et Diane Blais ont aussitôt mis sur pied le projet Les animaux des jeunes de la rue. 

Projet

Accompagnés d’un professeur ou d’une professeure et de vétérinaires bénévoles, les étudiants voient de 20 à 30 animaux par visite. L’achalandage ne faiblit pas. Ils donnent une panoplie de judicieux conseils notamment quant aux traitements des parasites et à la vaccination. Ils abordent aussi des enjeux de santé publique, comme les risques de zoonoses, ces maladies transmissibles des animaux aux humains. Enfin, les jeunes de la rue ont souvent des questions sur l’alimentation ou le comportement de leur compagnon à poils. 

Apprentissage

Cette activité est dûment inscrite dans la formation des étudiants. Et ils ne s’en plaignent pas, bien au contraire : depuis les débuts du projet, ils réclament d’aller à la rencontre des jeunes dont le parcours de vie est souvent aux antipodes du leur. 

« Les jeunes de la rue sont très reconnaissants des soins qu’on apporte à leurs animaux et, pour nous, c’est valorisant, résume l’étudiante Laurence Leblanc qui, tout au long de l’année 2018-2019, a participé à l’organisation des visites mensuelles. Nous avons ainsi accès à la vie réelle. » 

En chiffres

300

Étudiants et vétérinaires examinent quelque 300 animaux par année, soit de 25 à 30 bêtes par visite.

3e

Les étudiants qui réalisent des stages dans le cadre de cette activité en sont à leur troisième année en médecine vétérinaire.  

105

À chaque année, au moins 85 étudiants de la Faculté passent par la Clinique, auxquels s'ajoutent une vingtaine de cégépiens inscrits en Techniques de santé animale. 

Parties prenantes

  • Julie-Hélène Fairbrother, clinicienne associée au Département de pathologie et microbiologie de la Faculté de médecine vétérinaire, dont la mère, Diane Blais, a été à l’origine du projet, est responsable de la Clinique; des professionnels de la faculté l’assistent.
  • La faculté peut compter sur des vétérinaires bénévoles qui, chaque mois, sont présents à la Clinique des animaux des jeunes de la rue.
  • La Faculté de médecine vétérinaire a également signé une entente avec le Cégep de Saint-Hyacinthe, dont les étudiants inscrits en techniques de santé animale participent au projet.
  • La société pharmaceutique Pfizer (médicaments, vaccins et antiparasitaires) et la compagnie Sys-Vet (ordinateurs) sont de fidèles partenaires du projet depuis le début. Royal Canin, J. E. Mondou et Diana Pet Food (nourriture) sont également engagées dans l’aventure.
  • Des cliniques vétérinaires offrent les petites pantoufles et couvertures qui aident les animaux à traverser l’hiver.  

Portée

La Clinique des animaux des jeunes de la rue est située au centre de jour de l’organisme Dans la rue, à l’angle de la rue Ontario et de l’avenue Papineau, à Montréal. Sa clientèle englobe tout le centre-ville de Montréal. La faculté est active 11 mois par année au Centre de jour.