Passer au contenu

Université de Montréal

J’apprends le français

Chaque semaine, des étudiants de cinq universités, dont l’Université de Montréal se rendent sur les lieux de travail de commerçants issus de l’immigration pour les aider à renforcer l’usage du français au travail. C’est la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) qui est responsable du programme. 

Origine

En 2016, le président de la CCMM, Michel Leblanc, et sa directrice du développement des compétences, Marie-Laure Konan, mettent sur pied un projet pilote qui permettrait aux commerçants d’apprendre le français sans avoir à se déplacer. Ils communiquent avec Monique Cormier, directrice du Bureau de valorisation de la langue française et de la Francophonie, qui élaborera les contenus de la formation et encadrera avec la Chambre de commerce les étudiants qui seront retenus pour le projet. 

Projet

Le projet pilote, dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges‒Notre-Dame-de-Grâce, est une réussite. Tellement que, l’année suivante, ce programme de mentorat est étendu aux arrondissements de Villeray‒Saint-Michel‒Parc-Extension et de Saint-Laurent, avant d’être proposé aux petits commerces de Longueuil, Brossard et Sherbrooke. Le français enseigné est utile au commerçant dans son milieu d’affaires et favorise son intégration dans la société québécoise.  

Apprentissage

Les étudiants qui prennent part au programme de jumelage linguistique ont la chance de côtoyer des gens de diverses origines et de divers âges. Chacune de leurs visites chez les commerçants dure deux heures. À l’automne 2019, 36 étudiants de l’Université de Montréal ont été jumelés à un commerçant ou une commerçante.  

« Je suis fière que mon équipe ait pu participer au volet pédagogique de ce programme de mentorat. Dès le début, nous avons donné le ton, la Chambre de commerce et nous, en privilégiant un encadrement serré des étudiants afin de nous assurer de l’efficacité du programme », souligne Mme Cormier. 

En chiffres

400

À l’automne 2019, 400 commerçants ont reçu la visite d’un étudiant mentor ou d’une étudiante mentore.

123

Ils sont 123 étudiants de cinq universités à s’être engagés dans le programme de jumelage linguistique avec les commerçants.

12

Les ateliers de conversation durent 12 semaines. Pour des résultats probants, on encourage les commerçants à suivre trois sessions d’ateliers.

Parties prenantes

Situation géographique

Le programme de mentorat, lancé dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges‒Notre-Dame-de-Grâce, a été étendu aux arrondissements de Villeray‒Saint-Michel‒Parc-Extension et de Saint-Laurent, ainsi qu’à Longueuil, Laval, Brossard et Sherbrooke.

Outre l’Université de Montréal, les étudiants mentors viennent de l’Université du Québec à Montréal ainsi que des universités McGill, Concordia et de Sherbrooke.